Rangement distress Ink

Ou là là, ça devenait compliqué d’utiliser mes encres distress. Ba oui, j’ai un petit panel de couleurs maintenant, mais elles n’étaient pas identifiables au premier coup d’oeil!
Pour faire les présentations, un pad de distress Ink, ça ressemble à ça :distress ink picked raspberryLes avantages, c’est que ces pads s’empilent, ils ont leur couleur sur le dessus (plutôt fidèle en plus) et sont assez jolis! Mais voilà, une fois empilés, on ne voit plus les couleurs et c’est du coup peut pratique de se faire la pile pour trouver « là » couleur dont on a besoin.
D’où la nécessité d’organiser les choses pour s’y retrouver! En plus, pour compliquer les choses, moi je les stocks à l’envers ( il parait que l’encre sèche moins vite comme çà) et j’ai une petite mousse associée à chaque couleur qu’il faut bien stock aussi!
Pour les pads, c’est pas compliqué, j’ai collé sur les bords un morceau de papier coloré de la couleur concernée, c’est la technique la plus répandue. Je n’ai pas écrit le nom des encres, bien que jolies et créatives, ça ne me sert pas de les connaître.rangement distress ink 2
Les numéros c’est pour les associer aux petites mousses, petit défaut (qui moi ne me gène pas plus que ça), les couleurs ne sont pas organisées, je numérote par ordre d’achat.
Les petites mousses sont donc stockées, sur un support papier cartonné doublé d’une feutrine rigide (j’en ai fait 2). Il y a 9 cases numérotées par page avec un scratch dans chacune pour pouvoir y accrocher une mousse.
On ne le voit pas sur l’image, mais chaque mousse a sont numéro également inscrit au dos.
Une vue d’ensemble :rangement distress ink 1
Pour info, les mousses s’utilisent avec un manche, il y en a à gauche sur l’image.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *